dinsdag , 23 oktober 2018
Breaking news
Home » Compliance » En route pour DKV Box Europe – Partie 2 sur 3 : Les cinq must have…

En route pour DKV Box Europe – Partie 2 sur 3 : Les cinq must have…

 

 

 

 

 

 

 

 

2018 est l’année du badge de télépéage unique pour toute l’Europe. La plupart des prestataires de services proposent déjà leur unité embarquée ou OBU (le badge compatible avec EETS pour l’ensemble de l’Europe) ou la commercialiseront dans les prochains mois. Le badge de DKV Euro Service, la DKV BOX EUROPE, pourra être commandé à partir du mois de mai 2018. Mais à quoi faut-il faire attention au moment de l’acquisition pour être certain de ne pas avoir à remplacer les badges par la suite – ou de devoir acquérir des badges supplémentaires ? Dans ce blog, un récapitulatif des principaux critères de sélection, mais aussi quelques « nice to have ».

 

Les cinq « must have » :

  1. Vérifiez si le prestataire est certifié EETS ou si le badge  est acquis chez un fournisseur certifié EETS. Le prestataire doit pouvoir en attester au moyen d’un certificat.
  2. Le badge, l’OBU ou le boîtier doit fonctionner selon une technologie sans fil hybride, ce qui signifie que l’appareil peut enregistrer et facturer par l’intermédiaire du système DSRC (Dedicated Short Range Communications) comme du GNSS (Global Navigation Satellite System).
  3. Le badge doit être équipé d’un bouton qui permet la saisie manuelle du nombre d’essieux. C’est indispensable, car les systèmes de péage allemand et autrichien par exemple basent leur tarification sur le nombre d’essieux.
  4. Le système italien exige un logiciel complémentaire, il fait appel à un standard sans fil différent des autres pays fonctionnant selon le système DSRC. Assurez-vous que ce module puisse être ajouté – ou soit déjà disponible – au badge de votre choix si vous êtes amené à circuler en Italie.
  5. L’OBU est-elle ‘plug-and-play’ ou exige-t-elle une installation plus complexe ? Autrement dit, le badge est-il facile à activer et peut-on valider les pays ou de nouveaux pays automatiquement par l’OBU par voie hertzienne ?

 

Les « nice to have » :

  1. Quelles sont les possibilités d’envoi de rapports et d’analyse offertes par les OBU ? Les appareils collectent une multitude de données, mais celles-ci ne peuvent servir à optimiser les processus d’affaires que si ces données sont rendues accessibles et consultables au moyen de rapports et d’analyses.
  2. Les badges sont-ils facilement interchangeables entre vos différents véhicules ? Cela vous permettra d’utiliser l’OBU facilement dans un autre véhicule et de disposer d’appareils de remplacement.
  3. Vous avez décidé de faire appel à un autre prestataire de services parce que votre fournisseur actuel ne satisfait pas aux critères incontournables ? Dans ce cas, choisissez un partenaire de mobilité leader dans le domaine des produits et solutions indispensables à toute entreprise de transport et de logistique. Un partenaire qui ne s’occupe pas que des frais de péage et de carburant, mais qui propose également des services complémentaires telle que la restitution de la TVA et des accises.

 

 

Le choix du badge unique pour toute l’Europe est un choix stratégique. Vous avez maintenant l’occasion de choisir un partenaire affichant une vision progressiste de la technologie. Car avec l’arrivée des badges interopérables, notamment, il a été franchi une nouvelle étape vers le futur dans laquelle le rôle de DKV Euro Service évolue de fournisseur à directeur de la mobilité, qui aboutira sur une plateforme de gestion de la mobilité en nuage. Et sur cette plateforme, tant la technologie sous-jacente que les données récoltées à partir de l’OBU interopérable vont jouer un rôle important.

Check Also

DKV passeert de 1.500 Likes op Facebook!

Facebook Afgelopen weekend zijn wij met onze Facebookpagina de 1.500 likes gepasseerd!!! Hiervoor willen wij iedereen, die …

Geef een reactie

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd. Vereiste velden zijn gemarkeerd met *