zaterdag , 21 mei 2022
Breaking news
Home » Continuity » The Future is Now (3) | L’environnement va devenir un poste de coût

The Future is Now (3) | L’environnement va devenir un poste de coût

Une série de blogs sur les transports en 2030 par Gertjan Breij, directeur général de DKV Euro Service Benelux

Aux Pays-Bas, les poids lourds ne représentent que 3% du trafic global sur les routes, mais ils produisent 18% (CO2) à 40% (oxydes d’azote) des émissions dues au trafic routier. Les transports de marchandises vont continuer à prendre de l’ampleur, d’après l’Analyse nationale du marché et des capacités adressée en 2017 par la ministre Mélanie Schultz van Haegen (Infrastructure et Environnement) à l’Assemblée nationale néerlandaise. Nous ne pouvons pas continuer à contourner le problème, le thème de la durabilité, et l’accord sur le climat de Paris qui y est relaté, aux termes duquel les Pays-Bas s’engagent indirectement à réduire les émissions de CO2 de 40 à 50% d’ici 2030, va amener des changements drastiques dans le secteur des transports dans les prochaines décennies.

Production locale

De nouvelles technologies perturbatrices (lisez ici notre deuxieme blog) font qu’il devient possible de standardiser les techniques de production, de diversifier les produits et de les produire en plus petites sériés. Ceci est renforcé par l’émergence de l’impression en 3D par exemple. Associez cela à la demande croissante pour des solutions durables de la part des consommateurs et à la croissance de l’économie partagée, co-initiée par les générations Y et Z (lisez ici notre deuxieme blog), et vous obtenez comme résultat qu’une part importante des futures productions se fera en ville, à proximité des utilisateurs. De plus en plus de marchandises sont produites localement, transportées sur de faibles distances, partagées, réparées et collectées après usage. L’impact sur le secteur des transports est évident : il y aura davantage de place pour les entreprises qui excellent dans ce qu’on appelle le ‘dernier kilomètre’ et pour les solutions de mobilité en spécialisées (durables).

 

L’environnement va devenir un poste de coût

Il est évident que le secteur des transports et de la logistique devra contribuer à diminuer les émissions de CO2. Elle le fera notamment en recourant à des combustibles de substitution et en remplaçant sa flotte par des voitures et des camions électriques. Ainsi, en mai dernier, j’ai pu assister à la présentation du premier camion électrique de 44 tonnes au monde chez Boonstra Transport. DKV constate une augmentation constante du nombre d’entreprises qui adoptent la DKV CARD CLIMATE. Cette carte permet aux clients de DKV de compenser leurs émissions de CO₂ à 100%. Pourtant, les objectifs ambitieux de l’accord sur le climat de Paris demandent des mesures ambitieuses. L’annonce récente de la taxe de prélèvement kilométrique sur les poids lourds ne devrait étonner personne. L’environnement va devenir un poste de coût. Plusieurs montants ont été avancés par tonne d’émissions de CO₂: les spécialistes néerlandais du climat plaident pour un tarif de 90 à 100 € la tonne de CO2, mais une étude menée par la Stanford University préconiserait un tarif de 220 $ la tonne de CO2.[1]  Calculez la quantité de CO2 émise par votre entreprise et ce qu’elle représente pour les coûts des émissions ci-dessus. Refacturer tout simplement ces coûts à ses clients n’est à mon avis pas la bonne réponse à cette hausse des coûts. Le consommateur finira par faire lui-même des choix plus durables, et moins chers.

L’Union européenne, un mobile important

Si l’on parle actuellement au niveau politique national de taxe de prélèvement kilométrique sur les poids lourds, l’évolution que préconise l’Union européenne pour contribuer à une société plus durable va bien plus loin. En 2013, l’Union européenne avait déjà défini un certain nombre de priorités de mobilité urbaine qui modifieront définitivement le secteur des transports. Ces projets mettent davantage l’accent sur les zones urbaines : faible niveau sonore, faibles émissions et zones de groupage de marchandises. Ces dernières existent déjà, nées du marché lui-même. Dernièrement, l’Université et la Hogeschool d’Amsterdam ont uni leurs forces logistiques pour faire livrer par leurs fournisseurs tout ce dont ils ont besoin sur un pôle à l’extérieur de la ville, une façon de ramener le nombre de trajets de 30 000 à 750. En définitive, l’Union européenne veut qu’une logistique urbaine sans émissions de CO2 soit une réalité dans les principaux centres urbains en 2030[2].

 

DKV Euro Service, partenaire de mobilité durable

Dans ce débat, DKV Euro Service assume elle aussi ses responsabilités. En tant que partenaire dans le domaine de la mobilité, nous proposons des services qui aident nos clients à réaliser leurs objectifs de durabilité. Pensez aux cartes CLIMATE et +CHARGE de DKV. Cette dernière carte, hybride, permet à nos clients d’effectuer des recharges électriques. Le bâtiment de notre siège social à Ratingen est réputé bien au-delà de la région pour son engagement durable. Nous utilisons la géothermie et produisons ainsi une part importante de l’énergie pour notre chauffage à partir d’une source d’énergie renouvelable. Nous compensons depuis 2013 toutes nos émissions de CO₂. Plus important encore, à mes yeux, dans notre rôle de partenaire de mobilité durable, est le fait que nous aimons travailler avec nos clients pour trouver des solutions innovantes pour écologiser le monde. Notre Eco Performance Award est un de ces moyens. Il compte parmi les plus grandes récompenses de concepts de durabilité innovants et expérimentés dans la pratique du transport commercial de marchandises en Europe. Ce prix est décerné une fois par an à des entreprises particulièrement engagés sur le plan durable et je serais très content si en 2018 ce prix revenait à une entreprise belge ou néerlandaise.

[1] https://www.klimaatplein.com/de-maatschappelijke-kosten-van-klimaatverandering

[2] http://slideplayer.com/slide/4696294/

Check Also

Laat DKV uw btw- en accijnsrestitutie voor u afhandelen

Bent u bezig om het afgelopen jaar af te sluiten? Waarschijnlijk bent u dan veel …

Geef een antwoord

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd.

Call Now Button